Pèlerinage à Kyushu : redécouverte du patrimoine chrétien du Japon

L’histoire de l’évangélisation chrétienne du Japon est houleuse. Après l’arrivée de missionnaires portugais et français vers 1542, la diffusion du christianisme a commencé au Japon dans l’île de Kyushu qui, par sa position éloignée du pouvoir central, était une terre habitée par des seigneurs plus enclins à se rebeller et à adhérer à la parole chrétienne.

Vers 1587, le christianisme est interdit et les missionnaires sont expulsés du pays. Des persécutions débutent pour trouver les chrétiens cachés et les exécuter. Sous la menace, leur fuite s’organise dans les régions plus reculées des villes, vers les montagnes de Sotome jusqu’au îles Goto, au péril d’une dangereuse traversée. Pour survivre, la foi chrétienne évolue en des formes de syncrétisme en se mélangeant au bouddhisme et en shintoïsme.

Peu après de la réouverture du pays à l’ère Meiji (1868), la liberté religieuse est instaurée. Les missionnaires étrangers font le voyage vers le Japon et des églises sont construites. À cette période, les chrétiens cachés sortent de l’ombre et vivent librement leur foi après plus 300 ans de persécutions. Cet héritage se redécouvre aujourd’hui avec le classement au patrimoine mondial de plusieurs sites chrétiens de la préfecture de Nagasaki et de Kumamoto.

Sotome

À 1h de voiture de Nagasaki, Sotome est un lieu isolé où les chrétiens ont trouvé refuge lors des persécutions. Après la réouverture du pays et la redécouverte des populations chrétiennes du Japon, deux églises ont été construites dans cette région. La principale, l’église de Shitsu est établie auprès d’un petit village et d’un Centre d’aide construit pour apporter une éducation aux femmes. La région côtière de Sotome a été le point de départ des chrétiens vers les îles Goto.

Iles Goto

Prenez le ferry à la découverte de l’archipel de Goto, de ses paysages paradisiaques et de sa population accueillante. Au détour d’une belle plage, visitez l’église Kashiragashima construite dans les briques prélevées sur des roches de l’île puis goûtez à la spécialité locale : les nouilles udon de Goto. Voguez d’île en île et découvrez un patrimoine insoupçonné alliant spiritualité, histoire et nature.

Amakusa

Les îles d’Amakusa sont un archipel situé dans la préfecture de Kumamoto, au sud de la péninsule de Shimabara. Découvrez un coin méconnu de Japon où l’on peut admirer les dauphins en prenant le bateau et se promener le long de la côte pour de jolis panoramas sur les falaises escarpées de l’île. Au sud, se trouve le petit village de Sakitsu niché au pied d’une montagne. Parfait exemple du syncrétisme religieux au Japon, ce village possède un sanctuaire shintoïste ainsi qu’une église.

Nagasaki

La ville de Nagasaki n’est pas en reste avec notamment la magnifique église blanche Oura qui surplombe la ville dans le quartier du port. Avec son allée bordée de palmiers cette église également appelée « église des Vingt-Six-Martyrs » a été construite en 1853, peu de temps après la réouverture du pays. Il est également possible de visiter la tristement célèbre cathédrale Urakami, détruite lors du bombardement de 1945 et reconstruite en 1959.

Un commentaire sur “Iles Goto, Amakusa et Sotome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chers clients,

Notre agence est fermée au public et nos conseillers sont joignables sur leur boîte mail habituelle ou à l’adresse : resa@destinationjapon.fr.

Une assistance téléphonique est assurée au 01 42 96 09 32 de 10h à 16h du lundi au vendredi.

À très vite,

L’équipe Destination Japon.