La préfecture d’Iwate est une des 6 préfectures de la région du Tohoku, au nord du Japon. Elle est située juste entre Aomori (au nord) et Miyagi (au sud). C’est la préfecture la moins peuplée du Japon après Hokkaido et c’est une région très montagneuse qui souffre de l’exode rural. Elle a connu son heure de gloire dans le passé, notamment du 10ème au 13ème siècle, grâce notamment à ses richesses minières.

Le plateau et les montagnes de Hachimantai méritent à eux seuls le détour par la préfecture de Iwate : on y trouve les onsen parmi les plus authentiques du Japon avec entre autres la station de Nyuto onsen ainsi que des stations de ski et des sites de randonnée. Les sites touristiques de la région se concentrent autour de Hiraizumi, classé à l’UNESCO, du petit village rural de Tono entouré de la paisible campagne japonaise, de Kitakami pour ses cerisiers, du lac Tazawa ou des gorges de Geibikei. Morioka, la plus grande ville de la région, a peu d’attraits touristiques mais est une halte plaisante sur le chemin.

– Morioka (capitale de la préfecture)
– Hachimantai
– Nyuto onsen
– Hiraizumi
– Tono
– Gorges de Geibikei

En hiver, il fait froid dans la préfecture d’Iwate. Les températures oscillent entre en général entre -11 et 0°C, avec des chutes de neige parfois abondantes.

Le printemps arrive courant avril, avec des chutes de neige qui peuvent se prolonger dans le mois. Les cerisiers fleurissent sur le dernier tiers du mois, à partir du 20 avril, et la saison est très agréable.

L’été, à partir du mois de juin, le temps devient chaud et humide, avec une couverture nuageuse souvent présente. Les températures dépassent rarement les 30°C.

L’automne s’installe à partir du mois d’octobre et les paysages sont les plus beaux entre la mi-octobre sur les hauteurs et début novembre à Hiraizumi.

Grace au Shinkansen en provenance de Tokyo qui traverse la préfecture en faisant plusieurs haltes, Iwate est facile d’accès. Les trains régionaux complètent le maillage ferroviaire et permettent d’accéder facilement à Hiraizumi, Tono ou encore aux gorges de Geibikei. Les autres sites touristiques de la région sont accessibles en bus mais la voiture, ou le vélo sur site peuvent être très pratiques.