Kyoto, cœur culturel du Japon

Considérée comme la capitale traditionnelle du Japon, Kyoto est située sur l’île principale de Honshu dans la région du Kansai. Siège du pouvoir impérial pendant plus de 1000 ans, le patrimoine culturel y est omniprésent, avec plus de 1000 temples, de nombreux jardins et différents sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.


Le quartier centre de Kyoto

Mélange entre modernisme et tradition, le quartier centre de Kyoto propose de nombreux sites à visiter. Tout d’abord, au nord de la gare de Kyoto à l’architecture futuriste, se trouve la Kyoto Tower offrant une vue panoramique sur la ville du haut de sa plateforme d’observation.


Au centre de la ville se trouve le château de Nijo, construit en 1603 pour le premier Shogun de l’ère Edo (1603-1867) Tokugawa Ieyasu. Le château constitué de deux bâtiments principaux, Honmaru et Ninomaru, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994.


Pour une pause nature dans le quartier, le Palais Impérial, situé dans le parc de Kyoto à seulement 30 minutes à pied du château Nijo, vous offre un cadre idéal pour la détente. Enfin, longeant la rivière Kamo, le quartier de Pontocho, fait de petites rues étroites et pittoresques, s’anime à la tombée de la nuit au moment de l’ouverture de nombreux petits restaurants.

Le quartier est, Higashiyama

En traversant la rivière Kamo et ses rives bordées de restaurants aux terrasses sur pilotis, le quartier de Higashiyama occupe l’est de la ville de Kyoto. Ce quartier au pied des montagnes vous propose une plongée dans la vieille ville traditionnelle. De nombreux cafés, restaurants ou échoppes s’alignent dans les rues très touristiques de Ninenzaka et Sannenzaka qui vous mèneront jusqu’au temple Kiyomizudera. Ainsi, ce temple offre l’une des vues panoramiques les plus célèbres de la ville de Kyoto.

Enfin, également dans le quartier est de Kyoto, le district de Gion est très touristique. Il est connu pour être le quartier des Geisha. De cette manière, avec un peu de chance, en début de soirée il vous sera possible d’apercevoir l’une d’entre elles se rendant à un rendez-vous.


À l’opposé, en bas des pentes du quartier d’Higashiyama, le temple Sanjusangendo est réputée pour abriter 1001 statues bouddhiques.

Le quartier ouest, Arashiyama

Le quartier ouest de Kyoto est connu pour le district d’Arashiyama. Le cadre naturel de ce quartier est prisé pour admirer les fleurs de cerisiers ou les couleurs de l’automne selon la saison. D’autre part, la forêt de bambous, la visite du splendide jardin du temple Tenryuji ou les barques à louer sur la rivière, sont quelques-unes des activités à faire dans ce quartier vert.

En poussant la promenade vers le nord, le district résidentiel de Sagano offre une facette calme et moins connue de Kyoto avec ses belles habitations anciennes et ses petites rizières.

Le quartier sud de Kyoto

Le sanctuaire Fushimi Inari, au sud de la ville de Kyoto, est mondialement connu pour ses milliers de portes torii. Son bâtiment principal est également très impressionnant et vous y croiserez de nombreuses statues de renard créant une ambiance mystique.


À côté du sanctuaire Fushimi Inari, le Tofukuji est un temple bouddhiste particulièrement réputé pour ses magnifiques couleurs automnales.

Le quartier nord de Kyoto

Au nord est de la ville, vous trouverez le fameux Kinkakuji, mieux connu sous le nom de pavillon d’or. Ce temple, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’un des plus visités de la ville avec ses façades recouvertes de feuilles d’or.
Non loin du Kinkakuji, le temple Ryoanji, réputé pour son jardin de pierres est également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces deux temples font donc naturellement partie des lieux incontournables de la ville.

À l’opposé, dans la partie nord-est se trouve le Ginkakuji, le pavillon d’argent. Contrairement au pavillon d’or, il n’est pas recouvert de feuilles d’argent. Malgré tout, très apprécié par les japonais, il n’a rien à envier au Kinkakuji. Vous y trouverez une ambiance zen, un superbe jardin sec ainsi qu’une « mer de sable d’argent ». Profitez-en également pour parcourir le chemin du philosophe ou Tetsugaku no michi, un chemin très prisé lors des cerisiers en fleurs. Il relie le Ginkakuji avec le sanctuaire Kumano Nyakuoji-jinja en passant par de nombreux autres temples plus secrets et de salons de thé.

Site de l’Office de tourisme de Kyoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *