Actualités

Pèlerinage à Kyushu : redécouverte du patrimoine chrétien du Japon

26/01/2019

Nous vous proposons un séjour sur-mesure centré sur les sites chrétiens de la région de Nagasaki et Kumamoto à intégrer à votre voyage au Japon.




L’histoire de l’évangélisation chrétienne du Japon est houleuse. Après l’arrivée de missionnaires portugais et français vers 1542, la diffusion du christianisme a commencé au Japon dans l’île de Kyushu qui, par sa position éloignée du pouvoir central, était une terre habitée par des seigneurs plus enclins à se rebeller et à adhérer à la parole chrétienne.

Vers 1587, le christianisme est interdit et les missionnaires sont expulsés du pays. Des persécutions débutent pour trouver les chrétiens cachés et les exécuter. Sous la menace, leur fuite s’organise dans les régions plus reculées des villes, vers les montagnes de Sotome jusqu’au îles Goto, au péril d’une dangereuse traversée. Pour survivre, la foi chrétienne évolue en des formes de syncrétisme en se mélangeant au bouddhisme et en shintoïsme.

Peu après de la réouverture du pays à l'ère Meiji (1868), la liberté religieuse est instaurée. Les missionnaires étrangers font le voyage vers le Japon et des églises sont construites. À cette période, les chrétiens cachés sortent de l’ombre et vivent librement leur foi après plus 300 ans de persécutions. Cet héritage se redécouvre aujourd’hui avec le classement au patrimoine mondial de plusieurs sites chrétiens de la préfecture de Nagasaki et de Kumamoto.

 





Nous vous proposons un séjour sur-mesure à intégrer à votre voyage.

12 nuits
Tarif : 1910 € par personne sur la base de 2 personnes

Inclus dans le tarif :


12 nuits d’hôtel (dont 2 nuits en ryokan)
Pension petit-déjeuner sur 8 nuits et demi-pension sur 4 nuits
Location de voiture sur 8 jours et traduction de permis
Billet de ferry Nagasaki-Fukue, Fukue-Nakadori, Nakadori-Nagasaki







 

Amakusa


Les îles d’Amakusa sont un archipel situé dans la préfecture de Kumamoto, au sud de la péninsule de Shimabara. Découvrez un coin méconnu de Japon où l’on peut admirer les dauphins en prenant le bateau et se promener le long de la côte pour de jolis panoramas sur les falaises escarpées de l’île. Au sud, se trouve le petit village de Sakitsu niché au pied d’une montagne. Parfait exemple du syncrétisme religieux au Japon, ce village possède un sanctuaire shintoïste ainsi qu’une église.

 

Unzen


Profitez d’une pause nature et relaxation à la station thermale Unzen. Prenez le téléphérique et montez au sommet du Mont Unzen pour une vue spectaculaire sur la péninsule et baladez-vous dans le parc national où les nombreuses fumerolles témoignent de l’activité du volcan.

 

Nagasaki


Ville tristement célèbre, Nagasaki évoque un passé tragique pour de nombreux visiteurs et un passage par le mémorial de la paix et le musée de la bombe atomique sont obligatoires. Toutefois la ville a bien plus de choses à offrir qu’il n’y parait ! Longtemps cosmopolite, Nagasaki a accueilli des marchands étrangers alors que le pays était encore fermé aux échanges avec l’occident. La ville portuaire a donc joué un rôle non négligeable dans la diffusion de techniques et de produits occidentaux dans le pays.

Baladez-vous à Dejima, l’île artificielle qui fut la demeure des marchands venus du Portugal ou des Pays-Bas et goûtez au Castella, ce gâteau d’origine portugaise cher aux japonais.

Continuez votre visite par la magnifique église blanche Oura qui surplombe la ville dans le quartier du port où se trouvaient les résidences des riches commerçants étrangers. Avec son allée bordée de palmiers cette église également appelée « église des Vingt-Six-Martyrs » a été construite en 1853, peu de temps après la réouverture du pays. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises avec la visite du jardin « Glover Garden » aménagé par un riche marchand écossais. Une ambiance paisible se dégage de cet endroit où l’on s’installe pour prendre un thé tout en scrutant les allées et venus des bateaux du port.

La journée se termine à Chinatown, le plus vieux quartier chinois du Japon, pour un repas aux influences sino-japonaises.

 

Sotome


À 1h de voiture de Nagasaki, Sotome est un lieu isolé où les chrétiens ont trouvé refuge lors des persécutions. Après la réouverture du pays et la redécouverte des populations chrétiennes du Japon, deux églises ont été construites dans cette région. La principale, l'église de Shitsu est établie auprès d'un petit village et d'un Centre d'aide construit pour apporter une éducation aux femmes. La région côtière de Sotome a été le point de départ des chrétiens vers les îles Goto.
 
 

Iles Goto


Prenez le ferry à la découverte de l’archipel de Goto, de ses paysages paradisiaques et de sa population accueillante. Au détour d’une belle plage, visitez l’église Kashiragashima construite dans les briques prélevées sur des roches de l’île puis goûtez à la spécialité locale : les nouilles udon de Goto. Voguez d’île en île et découvrez un patrimoine insoupçonné alliant spiritualité, histoire et nature.