Actualités

Au temps des cerisiers

02/05/2016

Sur la route des cerisiers !



LE TEMPS DES CERISIERS
 

Vous êtes nombreux à vous rendre au Japon au printemps, une saison qui est depuis toujours attendue avec impatience par les Japonais. Il n’est pas nécessaire de chercher bien loin pour en comprendre la raison, qui tient d’ailleurs en seulement 3 syllabes : SA KU RA, qui signifie cerisier en Japonais.  Les cerisiers ont une telle popularité au Japon que chaque année la population sort dans les parcs et les espaces naturels spécialement pour cela ; c’est ce que l’on appelle le hanami (ou Ohanami). Beaucoup de vocabulaire dans cet article mais préparez-vous à n’entendre que ça, si vous partez au Japon en cette saison !!
Ohanami est tout simplement la contemplation des cerisiers lors d’une sortie, ou un pique-nique entre amis, en famille, en couple, avec les collègues… Le pique-nique commence très tôt par la « réservation » d’un emplacement, en déposant une bâche au petit matin. Alors que le courageux qui s’est porté volontaire (ou qui a perdu à jan-ken-pon, l’équivalent de pierre-papier-ciseau) s’installe, les autres participants arriveront en fin de matinée avec tout ce qu’il faut pour passer une belle journée : boissons, bentô, friandises, jeux de carte, guitare, barre de Pole dance (oui tout à fait messieurs’ dames) … Ainsi tout le monde profite du début du printemps, sous un ciel couleur cerisier et cela parfois jusqu’au bout de la nuit… du moment que quelqu’un se charge du ravitaillement !
Vous aussi profitez de votre voyage au Japon pour vivre un hanami dans des lieux uniques. Si vous allez au Japon entre la fin mars et la mi-mai vous pourrez admirer les cerisiers japonais dans toutes leurs splendeurs. Seulement, attention, selon les régions, les cerisiers ne fleurissent pas en même temps. Ainsi en fonction de votre période de voyage il faut bien choisir les régions traversées.
La carte ci-dessous montre les dates de pleines floraisons selon les villes pour l’année 2015 et 2016 

Depuis quelques années maintenant, le printemps japonais attire tellement de voyageurs que certaines villes sont totalement bondées. C’est le cas de Kyoto, par exemple, qui n’offre plus de possibilités de logement parfois 4 mois avant le séjour sur place. Si par bonheur, vous arrivez à trouver un hébergement, attendez-vous à parcourir une ville où il y a tellement de monde sur les sites d’intérêts, qu’il faut parfois une demi-heure pour avancer de 500 mètres. Bien sûr il reste possible de voir les cerisiers mais l’agilité est une qualité qui devient indispensable pour prendre de belles photos au milieu de la foule.
Il existe tellement d’endroits magnifiques en cette période qu’il serait dommage de passer à côté ou de ne pas pouvoir en profiter pleinement du fait de la très forte fréquentation ! Certains de ces lieux seront sur votre itinéraire, d’autres non. Dans ce dernier cas, laissez-vous porter sur notre chemin des cerisiers, vous ne serez certainement pas déçus ! En plus, si vous avez le JR pass, cela ne vous coûtera rien, ou presque.
Destination Japon vous présente le Japon coté sakura, avec des sites historiques, mais aussi des parcs, des monts et des promenades incontournables pour que votre voyage soit inoubliable !
Alors, on y va ?

 
 
DEMBO-IN (Honshu, département Tôkyô, ville de Tôkyô) – du 18 mars au 9 mai
Une véritable oasis de calme et de verdure en plein cœur du quartier d’Asakusa, le sublime jardin Dembo-en est peut-être l’un des moins connus de la ville et pourtant il charme sans distinction tous les visiteurs. Conçu par un maitre paysagiste du mouvement Zen, Kobori Enshu, le jardin est encore plus beau au printemps, lorsque le rose des cerisiers se mêle à la douce teinte de la glycine qui borde la promenade autour d’un petit étang. Des petites maisons de thé accueillent les visiteurs qui souhaitent profiter du paysage tout en dégustant un matcha, thé vert japonais. Contrairement aux jardins très connus de Tokyo comme le Rikugi-en et Koishikawa korakuen, le Dembo-en est plus modeste par sa taille mais l’équilibre entre les éléments et l’architecture traditionnelle des bâtisses lui confère un charme certain.
Accès : Le jardin est accessible jusqu’au 9 mai par le hall du temple Dembo-in, où sont exposés ses « trésors ».  Depuis le jardin, vous pourrez voir la pagode Gojunoto qui se trouve aussi à proximité du Senso-ji, le célèbre temple d’Asakusa. Admissions : de 10h à 16h – 300 yen
En métro : 5 minutes à pied depuis la station Asakusa sur la ligne Ginza



MONT SHIUDE (Shikoku, département de Kagawa, ville de Mitoyo) – de fin mars à mi-avril
Imaginez un endroit où pouvez profiter d’un paysage magique ; la rencontre entre la beauté inaltérée de la mer de Seto (mer intérieure) et les fleurs de cerisiers. Cet endroit n’est pas une fantaisie, vous le trouverez sur l’ile de Shikoku dans la région de Kagawa après une petite randonnée d’une heure sur le mont Shiude. Situé à 352m au-dessus de la mer, le mont Shiude culmine la péninsule de Shonai. Depuis son sommet, vous pourrez admirez la mer Seto et ses îles avec notamment Awa-jima connue pour son temple de l’eau dont l’architecte n’est autre que Tadao Ando.

Accès : Si vous êtes en voiture, vous pouvez partir depuis Okayama sur l’ile principale, qui est une des villes proches de Shikoku, le trajet prend environ 1h40. Si vous êtes à Takamatsu, grande ville de Shikoku, cela prendra alors 1h10.
En transport en commun : la station de train la plus proche est la station JR Takuma (Shikoku).  Depuis cette station, il suffit de prendre le bus jusqu’à l’arrêt Shiudeyama Tozanguchi, qui vous amènera au pied du mont Shiude. De là, une petite randonnée d’une heure vous permettra de rejoindre le sommet.


MITAKE (Honshû, département de Mie, ville de Tsu) – Mi-avril
Dans la belle région de Mie se trouve un petit village de montagne appelé Mitake. Situé en bordure du département de Nara, vous pourrez admirer les cerisiers qui se reflètent dans les rizières en terrasse. Un spectacle grandiose surtout quand une légère brise fait virevolter les pétales de sakura. Ce lieu peu, voir pas du tout, touristique fait partie du top 100 des endroits  pour voir les cerisiers en fleurs !

Accès: Rendez-vous en train jusqu’à la station JR Ise-Okitsu, puis prenez le bus jusqu’à l’arrêt Sugihara (environ 10 min).
 

 
PARC MIYA et  MIYAGAWA (Honshu, département de Mie, ville d’Ise) – début avril
Avec le village de Mitake, le parc Miya dans la ville d’Ise est le seul lieu à faire partie du top 100 des sites les plus beaux pour admirer les cerisiers dans la préfecture de Mie. La rivière Miya qui traverse le parc du même nom, est bordée de plus de 1000 cerisiers, c’est donc une promenade magique sous une arcade de fleur qui vous attend. Le parc devient très animé au printemps, avec de nombreux stands qui offrent des spécialités locales. C’est idéal pour vivre un hanami typique !

Accès : À la gare JR ou Kintetsu d’Ise-shi, prenez le bus jusqu'à l'arrêt « Watarai Tokubetsu Shien Gakko Mae » puis marchez environ 10 minutes.


LE CHATEAU D’HIROSAKI(Honshu, département d’Aomori, ville d’Hirosaki) – fin avril à mi-mai
Dans le nord de l’île principale d’Honshu, (Au nord du Tohoku) vous trouverez d’innombrables lieux d’histoire dans des décors naturels d’exception, une population chaleureuse et des spécialités culinaires savoureuses.
Si vous êtes au Japon vers la fin avril et la mi-mai et que vous souhaitez profiter des cerisiers en fleurs, n’hésitez pas sauter dans le premier train pour vous rendre dans la petite ville d’Hirosaki où se trouve le château du même nom. Le château d’Hirosaki est très connu pour son paysage printanier qui lui donne l’impression de flotter sur un nuage de cerisiers (plus de 300 de ses cerisiers sont âgés de plus de 100 ans). Chaque année un festival des cerisiers (Hirosaki sakura matsuri) prend place dans le parc du château de fin avril à début mai. C’est vraiment un endroit absolument à voir pour les photographes amateurs, les amoureux d’Histoire et de la Nature, ou tout simplement pour ceux qui veulent profiter d’un hanami hors du commun. Laissez-vous entraîner dans un univers de féerie avec une promenade le long de la rivière qui en cette saison se recouvre du doux rose des pétales de cerisiers.

Accès : le parc du château se trouve à moins de 30 minutes à pied ou 10 min en taxi de la station JR Hirosaki. Si vous partez de Tôkyô, il vous faudra prendre le shinkansen jusqu’à Akita (compatible avec le JR PASS) puis changer pour un train limited express (compatible JR pass) jusqu’à la station Hirosaki. Dans ce dernier cas une ou deux nuits dans la région sont vraiment conseillées.

KAKUNODATE (Honshu, département d’Akita, ville de Kakunodate – de fin avril à début mai)
Vous aimez l’Histoire japonaise, la Nature et vous souhaitez vous plonger dans un Japon authentique pour l’une des plus belles saisons ? Alors la ville de Kakunodate est un lieu à découvrir. Vous trouverez à Kakunodate des ruelles de charmes et deux quartiers historiques bien préservés : celui des samouraïs et celui des marchands. Sur un fond d’Histoire et de maisons de charmes, vous pourrez profiter des sakura, qui sont une des fiertés du nord du Japon. Nous vous recommandons une montée à Kakunodate à la fin avril ou en début mai. Posez-vous tranquillement le long de la rivière Hinokinai, où s’aligne une multitude de cerisiers et savourez un moment d’éternité.



 
Accès :  Depuis la station Kakunodate, vous atteindrez en 10 min le quartier des samurais et en 15 minutes la rivière et ses cerisiers.



LE CHATEAU TAKATO (Honshu, département de Nagano, ville d’Ina) – fin avril
Il ne reste du château de Takato que des ruines et pourtant au temps des cerisiers c’est un spectacle magnifique qui se déroulera sous vos yeux. Ce lieu fait partie du top 3 des sites incontournables pour profiter de la magie de cette saison. C’est plus de 1500 cerisiers d’un rose riche et raffiné qui s’offriront à vos yeux. Et le petit plus qui rendra votre excursion magique : les illuminations qui sont installées dans le parc du château et qui enveloppent d’une douce lumière les cerisiers jusqu’à 22h (de mi-avril à fin avril).


Accès : Prenez le train JR jusqu’à la station Chino (2h), ou vous changerez pour un bus. Descendez à l’arrêt Takato (1h). Le parc se trouve à 15 minutes à pied de l’arrêt de bus.







LE CHATEAU D’OSAKA ET LE PARC NISHINOMARU (Honshû, département d’Ôsaka, ville d’Ôsaka) – fin mars à début avril
Il est un peu tard pour cette année, mais si vous prévoyez un voyage à la saison des sakura en 2017, et que vous êtes du coté de Kyôto, n’hésitez pas à vous rendre au château d’Ôsaka. C’est une très belle excursion printanière qui vous attend avec le château d’Ôsaka, et son histoire tumultueuse, en fond de toile.

Accès : la station la plus proche du parc est la station Osakajokoen sur le train JR, cela prend 10 minutes depuis la station Ôsaka.

UKIMIDO GAZEBO  (Honshû, département de Nara, ville de Nara) – fin mars à début avril
Nous revoilà en terrain connu, si vous êtes déjà allé au Japon, et si ce n’est pas encore le cas, il est certain que vous avez déjà entendu parler de Nara. Nara est la première vraie capitale japonaise. Aujourd’hui, la ville est célèbre pour son parc et ses différents sites bouddhiques comme le Todai-ji et le Horyu-ji. Au printemps, se balader au parc de Nara est incontestablement une très bonne idée. Notre recommandation est de vous rendre au Ukimido Gazebo qui semble flotter sur le petit lac Sagaiike.

Accès : à 15 min à pied de la station JR Nara, au cœur du parc de Nara




MONT YOSHINO (Honshû, département de Nara, ville de Yoshino) - début avril jusqu’à mi-avril

Toujours dans le département central de Nara, se trouve le Mont Yoshino, l’un des points préférés des Japonais en cette saison. Et pour cause, vous trouverez à son sommet plus de 30 000 cerisiers !!  De quoi voir la vie en rose dans son sens le plus littéral ! De la station Yoshino jusqu’au sommet, votre promenade ne sera faite que de cerisiers et de charmants petits temples. Un site à découvrir pour ses paysages et son histoire riche.

Accès : Le JR pass couvrira vos déplacements jusqu’à la station Yoshino-guchi. Ensuite c’est une ligne privée qui vous conduira jusqu’à la station la plus proche du mont Yoshino en 30 minutes. La promenade commence dès la sortie de la gare ou vous serez accueillis par les sakura.


SHIOGAMA JINJA (Honshû, département de Miyagi, ville de Shiogama)  -  fin avril à début mai
 
Dans la préfecture de Miyagi, le long de la côte pacifique appelée Sanriku, se trouve Shiogama, une ville portuaire réputée pour son marché au poisson. On y trouverait apparemment les meilleurs sushis du Japon ! Si la qualité supérieure des sushis ne suffit pas à vous motiver pour vous y rendre, sachez que le sanctuaire de la ville est un site très populaire parmi la population japonaise en été et évidement au printemps ! On trouve au sanctuaire Shiogama, différentes variétés de cerisiers pour un effet des plus réussis. Imaginez-vous le bleu du ciel, le vermillon intense du sanctuaire et les différentes teintes rosés des cerisiers. C’est le paysage qui se déroulera sous vos yeux au sanctuaire de Shiogama entre la fin avril et le début du mois de mai. Un spectacle d’une simplicité émouvante, expression d’un équilibre entre les éléments qui est cher à la population japonaise.
Accès : la station la plus proche du sanctuaire est la station Hon-shiogama, qui se trouve à 15 min du sanctuaire. Une fois arrivé, vous devrez montez les quelques 200 marches avant de d’atteindre l’enceinte du sanctuaire.


HAKODATE GORYOKAKU (Département d’Hokkaidô, ville de Hakodate) – début mai
Sur l’île la plus au nord du Japon, vous aurez la chance de voir des cerisiers qui fleurissent plus tardivement que les autres. Ainsi la pleine floraison a lieu entre la fin avril et début mai selon les villes d’Hokkaido. Un des sites à faire si vous êtes à Hokkaido sur cette période est le fort de Hakodate. Contrairement à tous les autres châteaux, le fort est bâti sur un modèle européen, prenant une forme d’étoile. Au printemps les cerisiers du fort offrent un spectacle de toute beauté. Mais pour vraiment en avoir plein les yeux, il faut monter à l’observatoire qui se trouve seulement à quelques pas du fort. Là-haut vous pourrez profiter d’une vue panoramique sur le fort  et de l’effet unique que donnent les cerisiers à ce lieu d’histoire.
 
Accès : depuis la station Hakodate, prenez le tram et descendez à la station Goryokaku Koen Mae. Vous arriverez d’abord à la tour Goryokaku, qui est l’observatoire, puis au fort.


Notre tour du Japon printanier s’arrête ici pour cette fois, en espérant que cela vous a donné des idées et que vous profiterez au mieux de votre voyage au temps de cerisiers : Happy Hanami !